From Exegesis

Les dix grands principes de la Révélation Gnostique
From Exegesis, de Philip K. Dick

Les chrétiens gnostiques du deuxième siècle croyaient que seule une Révélation particulière de la connaissance plutôt que de la foi pouvait sauver une personne. Le contenu de cette Révélation ne pouvaient être reçu que de manière empirique ou dérivée a priori. Ils ont considéré que cette Gnose spéciale si précieuse devait être gardée secrète. Voici les dix grands principes de la Révélation Gnostique :

1. Le Créateur de ce monde est dément.

2. Le monde n’est pas ce qu’il paraît, dans le but de cacher le mal en ce dernier, un voile trompeur l’obscurcit lui et la divinité dérangé.

3. Il y en a un autre, mieux que le Royaume de Dieu, et tous nos efforts doivent être dirigés vers le fait d’y retourner et  l’amener ici.

4. Nos vies réelles s’étendent sur des milliers d’années en arrière et nous devons tout faire pour nous rappeler notre origine dans les étoiles.

5. Chacun de nous a une contrepartie divine déchue qui peut tendre la main vers nous pour nous réveiller. Cette autre personnalité est le moi éveillé authentique, celui que nous avons maintenant est endormi et mineur. Nous sommes en fait endormi et entre les mains d’un dangereux magicien déguisé en dieu bon, le dieu créateur dérangé. La tristesse, le mal et la douleur dans ce monde, c’est une prison déterministe contrôlée par le créateur dément qui nous oblige volontiers à partager  le principe de réalité depuis les débuts de la vie, et pour ainsi dire se laisser volontairement bercer d’illusion.

6. Vous pouvez passer de ce délirant univers carcéral au royaume paisible si le Vrai Bon Dieu vous place sous Sa grâce et vous permet de voir la réalité à travers ses yeux.

7. Le Christ a donné, plutôt que reçu, la révélation, il a enseigné à ses disciples comment entrer dans le Royaume de son vivant, là où d’autres religions à mystères n’apportent qu’amnésie : la Connaissance de «l’autre temps» dans «l’autre royaume », mais pas ici. Il l’amène à venir ici et est le pendant vivant du Seul Bon Dieu (c’est à dire le Logos).

8. Il est probable que la véritable église Chrétienne secrète existe encore, longtemps souterraine, avec le Corpus Christi vivant à sa tête ou comme règle, ses membres absorbés en elle. En y participant, ils ont probablement de vastes pouvoirs quasi magiques.

9. La division en «deux temps» (bon et mauvais) et «deux mondes» (bien et mal) finira brutalement avec la victoire de meilleurs temps ici bas, comme le royaume actuellement invisible se séparera et deviendra visible. Nous ne pouvons pas en connaître la date.

10. Pendant cette période temporelle, nous sommes sur le pont à être jugé selon le pouvoir  à qui nous prêtons allégeance, le démiurge créateur et dérangé de ce monde ou le Seul Bon Dieu et son royaume que nous connaissons par le Christ.

Connaître ces dix principes du Christianisme Gnostique, c’est courir au désastre.

The Ten Major Principles of the Gnostic Revelation

From Exegesis, by Philip K. Dick

The Gnostic Christians of the second century believed that only a special revelation of knowledge rather than faith could save a person. The contents of this revelation could not be received empirically or derived a priori. They considered this special gnosis so valuable that it must be kept secret. Here are the ten major principles of the gnostic revelation:

1. The creator of this world is demented.

2. The world is not as it appears, in order to hide the evil in it, a delusive veil obscuring it and the deranged deity.

3. There is another, better realm of God, and all our efforts are to be directed toward returning there bringing it here

4. Our actual lives stretch thousands of years back, and we can be made to remember our origin in the stars.

5. Each of us has a divine counterpart unfallen who can reach a hand down to us to awaken us. This other personality is the authentic waking self; the one we have now is asleep and minor. We are in fact asleep, and in the hands of a dangerous magician disguised as a good god, the deranged creator deity. The bleakness, the evil and pain in this world, the fact that it is a deterministic prison controlled by the demented creator causes us willingly to split with the reality principle early in life, and so to speak willingly fall asleep in delusion.

6. You can pass from the delusional prison world into the peaceful kingdom if the True Good God places you under His grace and allows you to see reality through His eyes.

7. Christ gave, rather than received, revelation; he taught his followers how to enter the kingdom while still alive, where other mystery religions only bring about amnesis: knowledge of it at the « other time » in « the other realm, » not here. He causes it to come here, and is the living agency to the Sole Good God (i.e. the Logos).

8. Probably the real, secret Christian church still exists, long underground, with the living Corpus Christi as its head or ruler, the members absorbed into it. Through participation in it they probably have vast, seemingly magical powers.

9. The division into « two times » (good and evil) and « two realms » (good and evil) will abruptly end with victory for the good time here, as the presently invisible kingdom separates and becomes visible. We cannot know the date.

10. During this time period we are on the sifting bridge being judged according to which power we give allegiance to, the deranged creator demiurge of this world or the One Good God and his kingdom, whom we know through Christ.

To know these ten principles of Gnostic Christianity is to court disaster.

Une cogitation à propos de “From Exegesis”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.