Feuille de route #003 — Affiner le trait

Parce que je me devais de faire un nouveau point d’avancement avec vous depuis que j’ai mis le pied à l’étrier en juin 2012. Déjà, oui.
Pas mal de choses ont changé, certaines ont disparu, d’autres se sont affinées… pour votre plus grand plaisir.
Alors trêve de bullshit, voici la troisième feuille de route.

On a là à mon avis un bel exemple d’univers/jeu à très forte identité qui le paye en liberté scénaristique. Le jeu a l’air d’être pratiquement une campagne en soi (en tout cas, c’est l’impression que donne le kit).

Il me semblait qu’un kit découverte donnait un peu plus d’infos sur le système de jeu mais je peux me tromper.

D’accord avec Olivier, la façon de jouer à ton jeu m’a manqué, c’est un vrai kit de découverte dans le sens où on découvre juste ton jeu, genre une coupure presse. C’est beau, sympa à lire mais on peut pas jouer avec ! »

Une fois encore ce sont quelques retours qui me font prendre la parole sur l’état d’avancement d’Égrégore.

Le Kit de découverte

En effet certains d’entre vous ont fait la remarque suivante : le Kit de Découverte d’Égrégore n’était pas jouable… si cela avait été le cas, cela aurait été un Kit d’Initiation, non ?
Donc il s’agit bien de découverte : découverte de la genèse, découverte de l’univers — que joue-t-on ? dans quel univers, quel thème ? etc. —, découverte des principaux PNJs.
Je n’ai volontairement pas souhaité un kit jouable parce que, d’une part, l’édition d’Égrégore est toujours en cours et d’autre part je pense que cela nuirait au thème.

Quid de la liberté scénaristique ?

Il est vrai que le Kit de Découverte laisse envisager un Burst, format cher à Yno. Les scénarii iront dans ce sens mais je ne souhaite pas trop fermer le jeu et laisser le choix au Narrateur (MJ dans Égrégore) de prendre la trame principale et de se l’approprier. C’est une sorte de bac à sable névrotique.

Ce que les scénarios proposeront seront des jalons. Jalons qui viendront ponctuer l’avancée des Personnages dans l’univers d’Égrégore. Ils seront des repères, des points de passages mais le cheminement vers eux sera libre et à la discrétion du Narrateur. Le but étant que ce dernier offre sa vision de l’univers de jeu mettant en avant les éléments qui lui ont plu, en retrait ceux qui lui déplaisent, qu’il fasse sien Égrégore.

 

La newsletter Radio-libre BlackDog

Pour tenir informé ceux qui le désirent, j’ai décidé de proposer une newsletter à géométrie/parution variables, dans un premier temps tout au moins. Elle a pour vocation de vous proposer les derniers articles parus sur le site, de vous tenir au courant des derniers développement du jeu, de vous offrir des contenus exclusifs — scénarios, téléchargements de toutes sortes, aides de jeu, etc. — et d’offrir une tribune pour vos contributions — illustrations, nouvelles, poèmes, etc.

Alors ne manquez aucune parution et inscrivez-vous vite dans le formulaire ci-contre… vous ne serez pas déçu !

 

Où en est Égrégore ?

L’annonce de l’édition professionnelle d’Égrégore, le jeu de rôle a déjà été faite dans ces colonnes… ce n’est plus/pas un secret. Ce qui l’est encore est le nom de l’éditeur même s’il me semble que JP Palanchini l’a ébruité sur la page des journées « Jeux & Galette » du Club Pythagore de Provins. Cherche petit rôliste, cherche…

Donc pour l’éditeur, c’est fait.

Mais y a-t-il un agenda secret ?

Pour l’instant la balle est dans mon camp. Je m’explique. J’ai contacté mon éditeur en début d’année pour espérer une publication d’ici la fin 2015.

« Est-ce que tu penses pouvoir me remettre un manuscrit complet fin juin ? » fut sa réponse.
Je vais m’y tenir. Assurément.

Ce qui laisse les points suivants :

  • Relire et corriger le corpus de règles
  • Relire et corriger le background
  • Relire et corriger les principaux PNJs, vérifier leurs stats
  • Relire et corriger les scénarios #001 et #002</li>
  • Terminer les scénarios #003, #004 et #005
  • Rédiger les scénarios #006 et #007
  • Réfléchir à une collaboration avec les Chroniques d’Altaride

…en à peine plus d’un mois et demi !

Plus qu’à se retrousser les manches, se chauffer les poignets et les phalanges, vérifier la souplesse du clavier et affuter son esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.