The Window, nouveau moteur de jeu d’Égrégore

C’est décidé, le système The Window, de Scott Lininger, est celui qui sera adapté à et qui motorisera Égrégore.

En voici quelques extraits :

Ce qu’est The Window

The Window est un portail immatériel vers l’imagination, un système créé dans l’idée que l’essence du jeu de rôle est faite d’histoires et de personnages et non de dés et de « grosbillisme ». Depuis plus de cinq ans maintenant The Window a tranquillement pénétré la communauté rôliste, évoluant et grandissant sur le front progressiste de ce loisir. Beaucoup des personnes utilisant The Window sont depuis longtemps arrivés à la conclusion que le terme « système de jeu de rôle » est un non-sens. Avoir les règles pour Règle limite la créativité, et trop de rappels en interrompent le flot narratif. Il serait préférable d’utiliser un système fonctionnant d’une façon aussi transparente que possible, permettant de construire l’histoire sans se soucier de mécaniques vides ou d’abaques mathématiques. Quelque chose qui se fondrait rapidement et discrètement au sein de nos propres histoires et backgrounds, un kit universel de règles qui épouserait tous les genres sans pour autant être générique et fade.

C’est ce que The Window a la prétention d’être : simple, fonctionnel et universel. C’est peu, mais tout réside là. À l’arrivée, The Window est plus un système philosophique qu’un système de règles. Si vous partagez les susnommés points de vue sur le JdR, vous apprécierez probablement cette mécanique. Sinon, vraisemblablement pas.

Les règles…

…sont un mal nécessaire du JdR. D’une part elles sont utiles pour orienter l’action vers un mode gérable, de l’autre elles deviennent facilement trop oppressantes et nuisent au rythme.
Pensez un moment aux règles de JdR. Quel objectif poursuivent elles ? Dans la plupart des systèmes, elle assurent premièrement une fonction justicière, en s’assurant que les Personnages ne sont pas trop forts par rapport à leur monde ou à leurs congénères. Deuxièmement, elles donnent du piquant. La façon dont le système décrit les Personnages affecte évidemment la perception que vous en avez.

Ces deux objectifs sont quelque peu secondaires par rapport au but principal du système qui est de décider de la direction que va prendre l’histoire lors de certaines étapes critiques. Le groupe découvrira-t-il la porte secrète ou restera-t-elle enfermée ? Pourront-ils crocheter la serrure ? Attraper le dernier métro ? Gagner la bataille ? Voici les moments où les Acteurs ne sont plus directement maîtres des événements, et les Personnages choisissent leur propre destin de par leurs compétences, leur chance et leur instinct.

The Window gère ces paramètres aléatoires par des mécanismes simples, rapides et aisément mémorisables. Les règles de base s’apprennent en cinq minutes. Après lecture des trois préceptes et de la page de démarrage rapide, vous serez à peu près prêt à jouer. La plupart des sections suivantes traitent d’exemples et de détails de mise au point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.